Un patient à bout de souffle

Un patient à bout de souffle

C’était une histoire assez familière dans la clinique de la poitrine. Un homme professionnel de 61 ans, en forme, se plaignait d’essoufflement. Pas de douleur thoracique, pas de respiration sifflante, apparition progressive, et pas trop mal. Il avait été un rameur compétitif sérieux jusqu’à sa cinquantaine et il continuait à s’entraîner régulièrement sur un rameur de plus de 2000m. Cependant, il a parfois remarqué qu’il était à bout de souffle à monter les escaliers pour se coucher.Mon approche habituelle avait été un examen minutieux, des tests complets de la fonction pulmonaire, un ECG, une numération globulaire, un simple test d’effort, et tout allait bien, rassurant. Continuer la lecture « Un patient à bout de souffle »

Les trois paradoxes de la médecine privée

Les trois paradoxes de la médecine privée

Comme beaucoup de gens en Grande-Bretagne j’ai hérité — et j’ai nourri par la suite une profonde aversion pour médecine privée. Cependant, il semble maintenant que la réalité est beaucoup plus compliquée et dérangeante. On nous avait dit que ma fille devrait attendre au moins deux ans pour voir le consultant en ambulatoire, et nous avons estimé que c’était totalement inacceptable. Nous avons donc fait un simple appel téléphonique à l’hôpital privé, et elle a été vue dans deux semaines. Cela a été accompli sans traumatisme. Continuer la lecture « Les trois paradoxes de la médecine privée »