Hypoxie post-opératoire chez une femme atteinte du syndrome de Down: présentation de cas

Hypoxie post-opératoire chez une femme atteinte du syndrome de Down: présentation de cas

Miss Webb, une femme de 24 ans atteinte du syndrome de Down, a été référée par son général praticien à la clinique externe de gynécologie. Elle a donné une histoire d’un an de périodes lourdes et irrégulières, de léthargie générale et d’une masse abdominale douloureuse, examen qui a montré qu’il s’agissait d’une hernie ombilicale. Elle n’avait pas d’antécédents médicaux sérieux (y compris une cardiopathie congénitale) et elle ne prenait aucun médicament régulier. Elle a vécu avec sa mère, qui était son principal soignant. Les tentatives d’insertion d’un système intra-utérin au lévonorgestrel (Mirena) sous anesthésie générale pour traiter sa ménorragie ont été infructueuses. Elle a ensuite eu une double opération pour réparer une hernie ombilicale douloureuse et une hystérectomie abdominale totale sous anesthésie générale faits à propos des médicaments. Les tests sanguins préopératoires incluant la numération globulaire, les concentrations d’urée et d’électrolytes, les tests de la fonction hépatique et le profil de coagulation ont tous donné des résultats normaux. Quelles sont les considérations éthiques concernant l’obtention du consentement de Miss Webb pour une hystérectomie et quelles seraient les meilleures pratiques? les diagnostics de la détérioration postopératoire soudaine de l’état de Miss Webb Quelles investigations supplémentaires feriez-vous? Quelles interventions antérieures ont pu prévenir cette détérioration?

Veuillez répondre via bmj.com en vous rappelant que Miss Webb est une vraie patiente et qu’elle et ses soignants liront votre réponse