Le gouvernement hausse le rapport de divulgation des prix

Le gouvernement hausse le rapport de divulgation des prix

Le département fédéral de la santé a haussé les épaules du rapport de l’Institut Grattan de lundi selon lequel la divulgation des prix ne va pas assez loin https://tadalafiloverthecounter.com.

Selon un porte-parole du ministère, la divulgation des prix a permis de réduire considérablement les prix des médicaments et devrait permettre d’économiser 20 milliards de dollars d’ici 2019-2020.

« Le gouvernement australien offre un accès abordable à des médicaments plus salvateurs que jamais – ces dernières années, 5 milliards de dollars de médicaments ont été ajoutés au PBS. »

Le porte-parole a souligné les problèmes liés à l’appel du rapport pour que les coûts de gros des médicaments génériques soient basés sur les prix internationaux les moins chers.

L’une des préoccupations était que le rapport, intitulé Réduire un meilleur marché de la drogue, ne tenait compte que de l’impact de mesures plus strictes sur sept des plus de 800 médicaments PBS.

De ces sept médicaments, les niveaux de prix étaient incompatibles. En 2013, le Canada a payé la moitié de ce que l’Australie a payé. À l’heure actuelle, le coût est le double de ce que paie l’Australie.

Le porte-parole souligne également que la Nouvelle-Zélande, l’un des pays sur lesquels il est proposé de comparer les prix, offre beaucoup moins de médicaments subventionnés que l’Australie.

Cependant, le ministère cherchera d’autres économies à l’avenir.

« Le gouvernement travaille sur un plan national de santé à long terme qui met l’accent sur le renforcement de l’assurance-maladie et des produits pharmaceutiques – et cela inclut d’obtenir une meilleure valeur pour le public australien », a déclaré le porte-parole.

Le gouvernement n’a pas encore élaboré de plan directeur pour le plan de santé.

Un porte-parole de la Guilde des pharmaciens affirme que l’organisation s’abstient normalement de discuter des rapports Grattan avec le gouvernement fédéral.

«Le gouvernement a très bien tiré des économies du PBS pendant une décennie et n’a pas vraiment besoin des conseils d’un groupe de réflexion sur les moyens de le faire.»