L’inclusion de la rentabilité dans les exigences de licence des nouveaux médicaments: le quatrième obstacle

L’inclusion de la rentabilité dans les exigences de licence des nouveaux médicaments: le quatrième obstacle

L’octroi de licences est la principale méthode de régulation et de contrôle de l’accès aux produits pharmaceutiques. Les nouveaux médicaments ne peuvent pas obtenir une licence de mise en marché avant que les fabricants ne fournissent des preuves de leur qualité, de leur innocuité et de leur efficacité. Dans un monde où les coûts de la santé mondiale augmentent rapidement, les preuves de la qualité, de la sécurité et de l’efficacité d’un médicament ne suffisent plus à garantir son remboursement sur les marchés publics. De plus en plus, les nouveaux médicaments doivent démontrer leur rentabilité. En d’autres termes, le médicament produit-il un gain de santé utile (en plus des traitements actuellement disponibles) pour son coût supplémentaire? Dans les milieux industriels, cette exigence d’optimisation des ressources est devenue le quatrième obstacle faits à propos des médicaments. Dans cet article, nous examinons le développement international des politiques de quatrième obstacle, analysons leurs effets, et identifions certains des défis futurs et des directions probables.