Réponse d’urgence du NHS aux appels 999: alternatives pour les cas qui ne mettent pas la vie en danger ni les urgences

Réponse d’urgence du NHS aux appels 999: alternatives pour les cas qui ne mettent pas la vie en danger ni les urgences

le nombre d’appels d’urgence continue d’augmenter — mais dans de nombreux cas, les patients n’ont pas besoin de soins cliniques immédiats. Helen Snooks et ses collègues examinent les alternatives à la réponse standard du NHS et passent en revue la littérature actuelleLe nombre d’appels d’urgence (999) reçus par les services d’ambulance au Royaume-Uni a augmenté régulièrement au cours des dernières années. Les services d’ambulance doivent répondre immédiatement aux appels en envoyant des véhicules dotés d’ambulanciers paramédicaux, munis de feux clignotants et de sirènes. Tous les patients doivent être conduits dans un service d’urgence et d’urgence. Cette réponse n’est pas toujours appropriée et peut entraîner une utilisation inefficace des ressources et des risques inutiles pour le grand public, les patients et les ambulanciers paramédicaux. Le plan NHS et le récent document de consultation Reforming Emergency Care soulignent l’importance d’essayer de nouvelles approches soins appropriés.1,2 Ils soulignent la nécessité d’envisager de nouvelles façons d’intégrer la réponse de l’ambulance aux appels 999 dans le système global qui traite des situations d’urgence. Les services d’urgence doivent répondre aux appels immédiatement en envoyant des véhicules avec des feux clignotants et des sirènes, avec des ambulanciers paramédicaux Beaucoup de services ambulanciers veulent développer des alternatives à la réponse standard à tous les appels 999Evidence sur la sécurité et l’efficacité des alternatives sont faibles et peu d’essais rigoureux ont été rapportés Les études montrent que des réponses alternatives sont nécessaires mais que le travail impliqué dans leur développement est complexe